> AJOUTER AUX FAVORIS RSS

Toutes les créations sont sur Creatiblogs!

EADS : LE MAGAZINE BARRON'S MET EN GARDE LES ACTIONNAIRES

Posté le 05/04/2010 10:59:10 par Le Blog Finance [voir son site]





A350-800.jpgTurbulences à prévoir pour le titre EADS ? dans son édition datée du 5 avril, le magazine Barron's vient de mettre en garde les actionnaires du groupe  aéronautique d'une éventuelle dégringolade du cours.


Raisons invoquées : la situation économique, financière et sociale de l'avionneur Airbus, filiale d'EADS.



Selon Barron's, EADS serait confronté à de multiples problèmes susceptibles d'impacter les cours : des retards de production, une hausse des coûts de fabrication, la baisse de la demande et le difficile maintien des emplois salariés.


Le magazine appuie ses dires sur les propos tenus par Jean Charles Mériaux, gestionnaire de portefeuille chez DCNA Finance.


Selon lui, la production du nouvel A350 pourrait être entâchée des mêmes types de problèmes que ceux observés dans le cadre du développement de l'A380 et l'appareil de transport militaire A400M : retards de production induisant une augmentation sensible des charges.


Jean Charles Mériaux estime par ailleurs que les difficultés du groupe sont accentuées par le conflit  qui sévit - toujours et encore - entre la France et l'Allemagne en ce qui concerne l'emploi. Chacun des "partenaires" tentant de tirer la couverture à soi.


"Si la rentabilité et les commandes nouvelles ne s'améliorent pas, l'atterrissage risque d'être difficile", écrit ainsi Barron's.


Début décembre, dans un entretien publié dans le Financial Times, le PDG d'EADS Louis Gallois avait reconnu que les retards pris par le programme A350 avaient un impact sur les finances de l'avionneur.


Rappelons que l'A350 XWB ("extra-wide body") est un avion construit en grande partie via des matériaux composites, lesquels offrent certes des avantages de poids (dans tous les sens du terme) tout en induisant des problèmes techniques - désormais résolus selon la presse - liés au risque de foudroiement. Sa production devrait commencer début 2010, ses premières livraisons devant débuter à partir de la mi-2013, alors que son coût de développement est évalué à quelque 10 milliards d'euros.


Ce programme est financé en partie par des prêts des pays européens comme l'Espagne , l'Angleterre , la France et l'Allemagne, et en grande partie par EADS lui-même avait tenu à préciser en décembre dernier Louis Gallois.


Lequel avait également concédé que les réductions de production de certains appareils, comme l'A380, devraient peser sur les liquidités du groupe.


Les analystes interrogés par le Financial Times semblaient quant à eux nettement moins optimistes à cette date : selon eux, la trésorerie du groupe EADS pourrait rapidement s'étioler en raison de la baisse des livraisons d'avions, laquelle semble d'ores et déjà prévisible pour 2010. Une situation de nature à réduire également le financement à long terme des nouveaux programmes.


Sources : Reuters, AFP, Les Echos


Lire la suite >
Notez cet article :

Madeinwork.com